L’innovation, c’est l’affaire de tous chez ISL Ingénierie. C’est aussi l’un des piliers de notre entreprise depuis sa création et l’un de nos indicateurs de qualité. Nous mettons donc tout en œuvre pour inventer dès aujourd’hui des solutions qui répondront aux enjeux de demain.

Nous collaborons ainsi étroitement avec des laboratoires publics, grandes écoles et universités, comme l’INRAE, le CEREMA, l’Ecole des Ponts ParisTech ou Grenoble INP, et contribuons à des grands programmes nationaux, comme EMACOP, et internationaux, comme le projet Polder2C’s, avec 12 partenaires anglais, américains, belges, français et hollandais.

En interne, notre volonté d’innover se caractérise par l’accompagnement de thèses de doctorat et par la mise en place de deux structures dédiées, afin de progresser et détecter des solutions dans une perspective de développement durable : ISL’Lab et le PSiN.

 

7 % du chiffre d’affaires consacrés à la R&D

 

ISL’Lab

Les membres d’ISL’Lab, chargés du pilotage de la recherche dans l’entreprise, ont la mission d’identifier des voies de progrès sur nos sujets, et de définir les actions prioritaires de R&D et l’effort d’investissement sur fonds propres nécessaires sur ces axes.

Hydro-Solaire

Cette technologie émergente allie les atouts de l’énergie solaire et de l’hydroélectricité pour produire une électricité abondante, pilotable et entièrement renouvelable. Une solution « gagnant-gagnant » qui répond au problème de l’intermittence des énergies renouvelables, tout en réduisant la pression sur l’usage de l’eau dans les zones en déficit. C’est l’un des axes prioritaires développé au sein d’ISL Ingénierie depuis 2017. Gage de notre expertise reconnue sur le sujet, Luc Deroo, président d’ISL Ingénierie, a été invité à présider le colloque international Solar-Hydro en 2021.

Ruissellement

 

Le risque d’inondation par ruissellement est aujourd’hui peu connu, comparé au risque par débordement des cours d’eau. Pourtant, ces inondations peuvent s’avérer dévastatrices. ISL développe des modules de Systèmes d’Informations Géographiques (SIG) destinés au logiciel QGIS, à l’instar de la méthode Exzeco pour l’étude de l’aléa ruissellement. Nous travaillons également sur la complémentarité de plusieurs démarches d’analyse basées sur la modélisation et l’approche terrain pour l’étude des phénomènes complexes qui y sont associées.

Digues

 

ISL a reçu en 2018 le prix de l’innovation du Comité International des Grands Barrages pour le projet DigueELITE, visant à concevoir et valider un prototype de digue résistante à l’érosion par surverse. Nous poursuivons ce travail dans le cadre de ses participations aux projets :

Interreg Polder2C’S sur la protection des digues contre les inondations, les interventions d’urgence et le transfert de connaissance aux gestionnaires de l’eau (https://polder2cs.eu/about-us/partners)

Digue2020, dont l’objectif était de créer une plateforme de recherche sur les sols traités à la chaux, pour étudier les comportements des remblais traités et non traités face aux sollicitations extérieures.

PSiN

Le Pôle Simulation Numérique rassemble les experts internes du domaine, pour faire progresser encore plus nos pratiques en matière de simulation mécanique, géotechnique, hydraulique ou aéraulique et en intelligence numérique, pour prédire les lois de comportement des ouvrages en cas de canicule, séisme…
Nous avons l’ambition d’investir sur les technologies qui vont bouleverser le secteur : intelligence artificielle, jumeaux numériques, spatial, 5G ou Big Data.
Nous travaillons notamment sur la conception d’un jumeau numérique de barrage, pour étudier la réaction de la structure en situation extrême. Une recherche inédite, menée en étroite collaboration avec Grenoble INP.