Barrages neufs

Que ce soit pour des barrages voûtes, en terre, en enrochements, en béton traditionnel, en béton compacté au rouleau (BCR), un projet de retenue est un projet technique et environnemental.

Pour les ingénieurs d'ISL, le meilleur projet technique allie : dimensionnement judicieux de la retenue, optimisation du coût du barrage, garanties maximales de sécurité, prise en compte des sujétions d’exploitation dès la conception.

Bien conduit, un projet de barrage peut présenter des impacts environnementaux positifs qui font plus que compenser les impacts négatifs, c'est à dire une allocation réfléchie des ressources en eau, la minimisation des impacts négatifs et proposition de mesures compensatoires utiles, la concertation avec l'ensemble des acteurs concernés.

 

Pour les ingénieurs d'ISL Ingénierie, la conception et la réalisation des ouvrages conformément aux règles de l’art sont des gages de leur durabilité, de leur efficacité, de leur sécurité et, par là-même, de l’atteinte des objectifs pour lesquels ils ont été réalisés.

Kenya

Le nouveau barrage, High Grand Falls, est un barrage de hauteur 115 m environ, qui crée une retenue de 5,5 milliards de m3, à buts multiples : hydroélectricité de pointe, soutien des étiages, soutien de l’agriculture de décrue, irrigation, protection contre les inondations.

Algérie

Etudes d'exécution et surveillance des travaux de réalisation du nouveau barrage de Kissir, ouvrage financé au titre du programme de soutien à la relance économique (PSRE).

Algérie

Nouveau barrage sur l’oued Taht, dans la wilaya de Relizane, en amont du barrage SMBA. Le projet retenu est un barrage voûte, de hauteur 44 m sur ses fondations. La capacité du réservoir est de 7 millions de m3. Le débit de pointe de la crue de projet est 1600 m3/s

Algérie

Nouveau barrage sur l’oued SafSaf, dans la wilaya de Skikda, en amont du barrage de Zardezas, dont la retenue est largement envasée. Le projet s’oriente vers un barrage de hauteur 80 m environ, créant une retenue de 100 millions de mètre cube environ.

Algérie

Ouvrage en BCR de hauteur 50 m environ, complété par des digues en remblai. Les travaux sont conduits par Cosider, qui a confié à ISL une mission de révision de la conception, et la réalisation des études plans d’exécution.